Compléments alimentaires naturels

Le droit français définit le complément alimentaire comme une denrée alimentaire dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constitue une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés (vitamines, minéraux, plantes et extraits de plantes …)

Ces compléments alimentaires sont commercialisés sous forme de doses tels que des gélules, comprimés, pastilles, sachets de poudre, ampoules de liquide, flacons munis d’un compte-gouttes … etc.

A quoi servent-il?

Les déficits ou les carences en nutriments sont généralement rares puisqu’une alimentation variée et équilibrée doit apporter le nécessaire en nutriments à notre organisme. En réalité, couvrir les apports journaliers recommandés peut s’avérer assez difficile, et notamment pour certaines vitamines et minéraux spécifiques (vitamines D et C ou le magnésium).
Une supplémentation à l’aide des compléments alimentaires peut devenir indispensable et « être utilisée pour corriger des déficiences nutritionnelles ou maintenir un apport approprié de certains nutriments » selon l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA).
Au-delà de certaines carences, les compléments alimentaires contribuent également au bon fonctionnement de l’organisme et à améliorer le bien-être. Ils sont notamment utilisés pour améliorer le sommeil, et le tonus mais également aider à la minceur, renforcer les défenses immunitaires ou encore le bien-être articulaire ...etc.

Composition

Les compléments alimentaires peuvent être composés de plusieurs actifs en fonction de leur objectif. Nous pouvons donc retrouver :

  • Les vitamines : Elles sont essentielles au bon fonctionnement de notre organisme, même si nécessaire en faible quantité. Les vitamines ne sont pas synthétisées par notre corps et sont apportées via l’alimentation ou des compléments alimentaires.
  • Les minéraux et les oligo-éléments : tout comme les vitamines, les minéraux sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps mais ils ne sont également pas fabriqués par l’organisme et l’apport doit donc se faire via l’alimentation ou via une supplémentation. Ils permettent d’équilibrer et de régulariser le fonctionnement de l’organisme et peuvent contribuer à le protéger.
  • Les plantes et préparations de plantes : ce sont les ingrédients les plus fréquemment présents dans les compléments alimentaires et il en existe de très nombreuses. Elles sont utilisées depuis l’Antiquité pour leurs vertus.

Comportement des français face aux compléments alimentaires

En France, en 2016, le marché des compléments alimentaires représentait 1,62 milliards d’euros et enregistre une croissance permanente.

Les français achètent leurs compléments alimentaires principalement en pharmacie et sur internet. Les produits les plus consommés sont ceux pour favoriser la vitalité (17%), le transit / digestion (15,5%), le sommeil / stress / humeur (15%) ou encore la minceur / drainage (8%).

Les consommateurs sont de plus en plus nombreux et plus de 50% de la population a déjà consommé au moins un complément alimentaire[1]. Ce sont majoritairement des femmes, 15,4% contre 6,1% des hommes, à raison d’1 à 2 cures par an principalement pour lutter contre la fatigue.

Précautions d'emploi

Les compléments alimentaires ne sont pas destinés à un usage thérapeutique et ne doivent pas se substituer à des médicaments ou à une alimentation variée et équilibrée.

Il faut également être vigilant lors de la prise simultanée de médicaments aux interactions possibles. En cas de prise de médicaments, il est essentiel de demander l’avis d’un médecin avant de démarrer une cure avec des compléments alimentaires.

De manière générale, il est important d’éviter la prise prolongée de compléments alimentaires et privilégier des cures lors des changements de saison par exemple.

Il faut respecter les conditions d’emploi communiquées par le fabricant mais également veiller à ne pas dépasser les apports journaliers recommandés.

Et surtout, si des effets indésirables se font ressentir suite à la prise de compléments alimentaires, consultez votre médecin.

[1] Décret n°2006-352 du 20 mars 2006 relatif aux compléments alimentaires. https://www.legifrance.gouv.fr/